dimanche 7 mars 2010

Sacrée répartie

Les enfants m'épateront toujours !
Ils se permettent de dire ou de faire des choses que nous, pauvres adultes,
n'osont pas faire.
L'enfant dit ce qu'il pense et on lui pardonne tout et c'est quand on ne lui
pardonne plus qu'il en sort, de l'enfance.
Et puis on n'arrive pas à la cheville d'un enfant en terme de répartie, d'humour,
d'aplomb, de confiance en soi... Car l'enfant s'en fout de tout ça. L'enfant est
innocence.


4 commentaires:

sabrina a dit…

si jeunes et si justes !
un exemple que l'on devrait parfois suivre...
merci

Faz a dit…

Mouais... Parfois j'essaye mais je me prends des bâffes !!! :)

Quentin a dit…

alala les enfent y compréne jamais rien

Alfgard a dit…

non mais... vieille "bique"... la gamine est trop petite pour la voir derrière la palette !!!